La bibliothèque de maman·Le coin lecture

La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur

[AVIS LECTURE ⭐⭐⭐⭐]

HUNGER GAMES, LA BALLADE DU SERPENT ET DE L’OISEAU CHANTEUR

Hello mes p’tits chats, j’espère que vous allez bien, nous y sommes enfin, après des semaines, des mois, d’attente, j’ai terminé le prequel de la saga Hunger Games, La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur ! Depuis l’annonce officielle de sa sortie, j’attendais ce livre avec tellement d’impatience ! Je suis une grande fan de la saga cinématographique Hunger Games, et je n’avais pas, jusqu’à récemment, lu les livres ! Lorsque j’ai appris qu’un prequel allait sortir, j’y ai vu un signe, d’enfin lire cette saga ! Et quoi de mieux qu’une lecture commune des trois tomes organisée par Pocket Jeunesse pour me lancer ! J’ai donc découvert cette superbe saga juste avant la sortie de La ballade du serpent et l’oiseau chanteur pour me mettre dans le bain ! Tout ça pour venir au fait, que j’avais énormément d’attentes concernant ce prequel notamment suite aux films, mais encore plus avec ma lecture des trois tomes d’Hunger Games !

Hunger Games : La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur

S u z a n n e    C o l l i n s

Date de parution : 20/05/2020 – Nombres de pages : 604 pages – Editeur : Pocket jeunesse

hunger-games-la-ballade-du-serpent-et-de-l-oiseau-chanteur Résumé : C’est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate. Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l’échec, au triomphe ou à la ruine. Dans l’arène, ce sera un combat à mort.

 

__ « La fille du district Douze ? Pouvait-on imaginer pire camouflet ? Le District Douze, le plus pauvre de tous, celui dont tout le monde se moquait, avec ses gamins rachitiques aux genoux cagneux qui ne manquaient jamais de crever dans les cinq premières minutes… »

Mon avis : J’ai mis un certain temps à me défaire de cette lecture, une fois terminée mon cerveau était clairement en ébullition, et je n’ai pas réussi à me décider : ais-je aimé cette lecture ou pas ?

Puis j’ai pris le temps de repenser aux films, à la saga des trois premiers tomes, aux détails qui liaient tous les livres, les personnages, bref j’ai énormément réfléchi sur cette lecture, c’est la première fois qu’un livre me laisse autant indécise quant à son contenu ! Sans plus attendre voici mon ressenti : Oui, j’ai aimé ce livre, je l’ai adoré même ! Après avoir mûrement réfléchi ce livre est du génie, vraiment il n’a fait que confirmer le fait que je suis en adoration sur cette saga, l’univers, les personnages, tout est prenant, cette saga est juste dingue !

Je ne vais pas m’en cacher j’ai eu toutes fois quelques déceptions, dont je vous parlerais en détail dans la partie spoiler de l’article, mais notamment, j’y aie trouvé pas mal de longueurs, c’est pourquoi je n’ai à certains passages pas profité pleinement de ma lecture, mais pour le reste c’est un sans faute, j’ai adoré les personnages, vraiment adoré, je m’y suis énormément attaché ! L’histoire est géniale, la plume de Suzanne Collins a évolué pour mon plus grand bonheur, et contrairement à la saga Hunger Games que l’on découvrait au point de vue de Katniss, celui-ci est à la troisième personne ce qui nous permet de mieux découvrir les personnages, ainsi que de voir l’ensemble sous un angle plus intéressant, en s’attardant parfois plus en détails sur les pensées de Snow, la lecture de ce tome est totalement différente de la saga, mais tout aussi bien détaillée et facile à lire !

Je vais maintenant vous partager mon avis en évoquant les détails du livre, si vous n’avez pas encore lu le livre je vous conseille donc d’arrêter ici la lecture de l’article pour ne pas être spoiler !

>> ATTENTION SPOILS, à partir de maintenant je vous parle de ma lecture en vous partageant certains détails du livre avec spoiler si vous n’avez jamais lus Hunger Games, La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur ou si vous ne l’avez pas terminé, je vous conseille dans ce cas de vous arrêter là pour la lecture ! <<

Sans titre 1

Dans ce prequel nous découvrons le passé de l’horrible tyran de la saga Hunger Games : le président Snow, qui à ce moment est encore étudiant et en quête des pouvoirs. C’est aussi l’année de la dixième édition des Hunger Games, et les mentors des tributs sont alors sélectionnés parmi les plus prestigieux élèves de l’Académie, Coriolanus Snow fait alors partie des « heureux » élus, et il compte bien profiter de cette occasion pour redorer l’image de la maison Snow, qui depuis la guerre sombre dans le déshonneur … Malheureusement pour lui on lui attribue la jeune fille du district douze, le pire des tributs possibles ! Alors voilà, de suite je trouve que le speech donne tout de suite envie !

__ « La neige se pose toujours au sommet. »

Même si j’ai détesté Snow dans la saga, j’ai trouvé très intéressant de se plonger dans son passé, et comprendre sa façon de penser, pourquoi, oui pourquoi il est devenu le personnage qu’on connait !? Car au début il n’est pas aussi cruel que dans la saga, en effet il fait même preuve de sentiments, malgré son ambition et sa soif de pouvoir, on découvre une autre facette de lui, je n’irais pas jusque dire qu’il m’a attendri, mais certains passages m’on touché, et lorsqu’on y réfléchis bien, on comprends mieux certains de ces comportements malgré le fait qu’il ne soit pas pardonnable pour autant ! En revanche l’un de mes premiers regrets à bel et bien été la fin concernant Snow, on ne nous parle pas du tout de son ascension au pouvoir, j’aurais vraiment aimé en savoir plus, et le suivre dans une partie de sa vie d’adulte ! J’ai aussi regretté que sa psychologie ne soit pas plus approfondie, c’est un personnage tellement intéressant et complexe !

Concernant les autres personnages, j’ai au début eux du mal à repositionner tous les camarades de Snow : les mentors, et leurs tributs respectifs, c’est que ça en fait du monde ! Merci, donc, les petites listes qui apparaissent de temps en temps pour citer les mentors et leurs tributs durant les jeux. Après m’être familiarisé avec chacun, je m’y suis vite attaché, bien évidemment j’ai beaucoup aimé Lucy Gray, et sa « famille » les Coveys, surtout la petite Maude que je trouve très attachante ! J’ai quand même trouvé Lucy très spéciale, j’ai eux du mal à la cerner, mais elle incarne le bien, et la douceur, ayant aussi une sacrée force de caractère, elle éveillera les bons côtés de Coriolanus ce qui m’a particulièrement touché, leur couple est très fragile, utopique même, ironique et presque hypocrite finalement !

__ « Vous n’aurez pas mon passé, vous n’aurez pas mon histoire. Vous pourriez me prendre mon père, sauf qu’il s’est enfui un soir. Je ne possède rien que vous pourriez m’enlever. Vous n’aurez pas ma beauté, vous n’aurez pas ma gaieté. Vous pourriez me prendre mes biens, sauf que je n’ai rien de rien. Je ne possède rien que vous pourriez m’enlever. »

Pour ce qui est des autres personnages j’ai détesté adorer (ou adoré la détester ?), la Dr Gaul qui est un des personnages les mieux travaillé, elle remplit son rôle de méchante à la perfection, elle est extrêmement mauvaise, et incarne à l’inverse de Lucy le mauvais côté de Snow, ce qui finira par éveiller en lui tout ce qu’il y a de plus mauvais en ce monde : la folie meurtrière, le pouvoir, l’envie, l’égoïsme !

Et puis pour finir : Sejanus, le plus touchant et à la fois insupportable des personnages, je l’admets, ses actes quasiment suicidaires et non réfléchis, m’ont parfois mise en rogne contre lui, il est pourtant celui qui défends les plus belles causes, et qui aura la fin la plus tragique selon moi ! La scène de sa pendaison est atroce, j’ai eu un réel choque en la lisant, déjà l’attitude de Snow à son égard, les derniers instants de Sejanus, et le fait qu’à partir de son arrestation tout aille très vite, j’ai eu les sentiments que sa vie, et toute son histoire depuis le début du livre ne valaient « rien », et qu’il ne fallait pas nous laisser nous apitoyer sur son sort, c’est vraiment ce que la hâte de sa fin m’a fait ressentir ce qui a accentué le côté dramatique et atroce de sa mort, qui plane ensuite sur le reste de l’histoire jusque-là fin du livre…

DSC_0619

Parlons maintenant de l’histoire et des différentes parties, le livre se divise en trois parties : avant les Hungers Games, pendant et après, j’ai trouvé pas mal de longueurs dans chacune des parties, mais je pense avoir préféré la deuxième partie, celle qui se déroule durant les jeux. J’ai adoré découvrir la naissance des Hunger Games, le début de leur médiatisation, car en effet durant les premières années les jeux ne ressemblent en rien aux jeux que l’on connaît dans la saga ( retransmission à la télé, sponsors, mentors, mise en avant des tributs, entraînements… ), j’ai d’ailleurs trouvé que la façon dont sont traités les tributs ( sans parler des jeux qui sont l’ultime tragédie ) est véritablement horrible, enfermé dans une cage à les laisser mourir de faim, de froid, considérer comme des moins que rien, du bétail, des bêtes de foire.

J’ai adoré la victoire de Lucy, et la chute qui s’en suit avec le renvois de Snow, c’est à cet instant un sacré ascenseur émotionnel !

La scène finale, avec la poursuite dans la forêt, m’a gardé en haleine et m’a vraiment terrifié, l’ambiance posée est oppressante, j’y aie vraiment ressenti du malaise, de la peur, de la tristesse, ce passage est vraiment extraordinaire dans son déroulement et sa mise en scène !

Pour ce qui est de mes points négatifs en rapport avec l’histoire, commençons par les chansons, alors OK, on comprend qu’elles ont un rôle important dans cette histoire, et notamment la chanson de l’arbre du pendu qui prend tout son sens, et j’ai aimé en connaitre l’histoire, elle me touche d’autant plus à présent, mais trop de chansons tuent la chanson, j’ai cru assisté à une comédie musicale par moments, bon ça n’a pas gâché ma lecture, mais parfois je trouve que certaines étaient de trop !

Et la fin, beaucoup trop précipité, j’aimerais qu’on puisse annoncer une suite pour justifier tout ce qui reste en suspens : que deviens Lucy ? Et Tigris, elle et Snow sont tellement complices et liés, qu’est-il arrivé pour qu’elle le haïsse à ce point ? Car oui, on découvre bel et bien qu’elle souhaite en venir à tuer son cousin dans le dernier tome d’Hunger Games ! J’en attendais beaucoup à ce propos ! Et puis j’aurais aimé voir ce qu’il arrive à Snow après tout ça, comment évolue-t-il et arrive-t-il au pouvoir ?! Bref j’en veux plus !

Pour conclure, une très bonne lecture, pas forcément un coup de cœur, bien que la saga entière soit un véritable coup de cœur ! Des personnages travaillés comme il le faut, les trois parties structurent parfaitement l’ensemble ! Un tas de clins d’œil à la saga, ce qui fait vraiment plaisir ! On assiste finalement à la naissance de cet univers : les jeux, le bien et le mal en pleine bataille, l’origine des geais moqueurs, la guerre entre le Capitole et les districts,  malgré tout ce livre à besoin d’une suite selon moi !

N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce prequel, sur les personnages, et qu’avez vous pensé de la fin ?!

1595184208621

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s